Voilà ce qui arrive quand on mange du gingembre tous les jours

Source: pilipphoto / Shutterstock.com

Le gingembre est une plante épicée avec un porte-greffe brun jaunâtre richement ramifié, qui est très aromatique. C’est en Asie de l’Est que le gingembre est cultivé depuis des milliers d’années où il peut se venter d’avoir une longue histoire en tant que plante médicinale. Qu’elle soit séchée, râpée, sous forme de jus ou fraîche, toutes les préparations sont possible avec elle.

Les ingrédients efficaces se trouvent dans le porte-greffe du gingembre. Les substances qui donnent au gingembre son goût piquant et brûlant sont particulièrement importantes. Les premiers effets de ces substances piquantes sont par exemple: le palais qui brûle, le nez qui coule et se réchauffe. Vous trouverez ici 7 autres effets du gingembre qui pourront vous surprendre.

1. Le gingembre réduit la douleur

Source: Aaron Amat / Shutterstock.com

L’effet le plus reconnu du gingembre n’est pas de mettre un terme à votre rhume. Les substances piquantes contenues dans le tubercule racinaire ont un effet similaire à celui des analgésiques les plus connus pour calmer les douleurs. Ils inhibent la même enzyme que l’acide acétylsalicylique, peut-être mieux connu sous le nom d’AAS, qui est réputé pour être l’un des meilleurs analgésiques.

Par conséquent, l’effet le plus significatif du gingembre prouvé à ce jour est celui du soulagement de la douleur. Le gingembre peut être utilisé en toute confiance à la place d’analgésiques ou de comprimés, en particulier en cas de douleur légère. Par exemple, dans le cas de maux de tête ou de migraines liées aux règles féminines, le gingembre a donné de très bons résultats.

2. Le gingembre aide à lutter contre l’inflammation chronique

Source: Africa Studio / Shutterstock.com

Malgré le fait d’être des réponses immunitaires physiologiques normales et saines de l’organisme face aux blessures et aux infections, les inflammations ont toujours une mauvaise réputation. Elles combattent les agents pathogènes et régénèrent les tissus endommagés. Dans ce contexte, ce ne sont pas les inflammations aiguës qui posent problème mais les inflammations dites « chroniques », c’est-à-dire, de longue durée. Elles surviennent lorsque l’organisme à lui seul ne peut pas combattre complètement le stimulus déclencheur.

L’inflammation chronique est considérée comme un facteur de risque important pour le développement de diverses maladies comme le diabète, les maladies cardiovasculaires ou la maladie d’Alzheimer. Des études ont montré que les substances piquantes telles que le gingérol dans le gingembre ont un excellent effet anti-inflammatoire. Celles-ci inhibent avant tout une molécule centrale responsable de la formation des médiateurs de l’inflammation, c’est-à-dire, des substances qui maintiennent l’inflammation.

3. Le gingembre est efficace contre les nausées et les vomissements

Source: Aaron Amat / Shutterstock.com

L’un des effets les plus connus du gingembre est contre les nausées et en particulier dans le cas suivant : les nausées de voyage. Des études ont montré que les ingrédients du gingembre soulagent les nausées et les vomissements tout aussi bien qu’un agent chimique que produigerait un médicament. Cela est dû au fait que les médicaments attaquent certains canaux récepteurs impliqués dans les vomissements. Le gingembre, quant à lui, réduit la pression sur l’estomac et donc la sensation de nausée.

Il a été démontré avant tout que les voyageurs en avion, en voiture ou en train peuvent apprécier les bénéfices du gingembre. Malheureusement, il y a moins d’effets reconnus en ce qui concerne les voyages en bateau. Le gingembre a également eu un effet positif sur les nausées liées à une chimiothérapie chimiothérapie lorsqu’il est pris trois jours avant et après le traitement. Cependant, la situation de l’étude n’est pas claire, c’est pourquoi la prise de gingembre doit toujours être discutée avec un médecin. Pendant la grossesse, le gingembre peut être utilisé dans les premiers mois contre les nausées matinales mais plus tard il est plus judicieux de l’éviter. Le gingembre peut être à l’origine d’un déclenchement précoces des contractions. Attention à vous, femmes enceintes !

4. Le gingembre aide à lutter contre l’arthrose

Source: Stasique / Shutterstock.com

L’arthrose est l’une des maladies articulaires les plus courantes qui indique une usure articulaire particulièrement forte. Dans l’arthrose, les lésions initiales du cartilage entraînent des changements dans l’évolution de la maladie. Les causes les plus fréquentes sont une surcharge de longue durée, une malposition congénitale des articulations et des accidents. Ces changements s’accompagnent de processus inflammatoires, de douleurs, de gonflements et de restrictions de mouvements.

Il n’est pas possible de trouver un remède définitif à l’arthrose mais il est possible de faciliter la vie des personnes qui en sont atteintes en réduisant la douleur et l’inflammation. Comme déjà décrit, le gingembre peut être utilisé contre la douleur et l’inflammation car il inhibe certaines enzymes et molécules. Des études ont montré que le gingembre est également un complément thérapeutique utile pour les douleurs et inflammations liées à l’arthrose.

5. Le gingembre améliore la digestion

Source: Thunderstock / Shutterstock.com

Les bases fondamentales pour bénéficier d’une bonne digestion se trouvent avant tout au travers d’une alimentation équilibrée et d’une activité physique suffisante. Les problèmes digestifs avec sensation de satiété, de constipation ou de douleur à l’estomac ne sont pas rares. Les gingeroles du gingembre inhibent la croissance d’une bactérie dans la muqueuse gastrique qui est souvent responsable de problèmes gastriques.

En même temps, les substances piquantes du gingembre stimulent la formation du suc gastrique, de la salive et de la bile, favorisant ainsi la digestion. De plus, le gingembre augmente le mouvement de l’estomac et des intestins, de sorte que le contenu de l’estomac est d’abord transporté plus rapidement vers les intestins, puis digéré plus rapidement. Ceci est principalement dû à une stimulation de la circulation sanguine de l’intestin déclenchée par les substances piquantes du gingembre.

6. Le gingembre apaise votre rhume

Source: Fogey / Shutterstock.com

Le gingembre est considéré comme l’un des meilleurs remèdes naturels contre le rhume. Non seulement parce qu’un thé au gingembre réchauffe de l’intérieur et est donc parfait pour les journées froides; mais surtout en raison de ses effets médicinaux. En principe, le gingembre a un effet antidouleur, anti-inflammatoire et antipyrétique et convient donc parfaitement pour soulager les maux de tête, les maux de gorge et de membres ou encore la fièvre.

Malgré le fait qu’aucune études scientifiques ne l’ait encore prouvé, le gingembre aurait un effet expectorant. De plus, le glutathion contenu dans le gingembre devrait activer les globules blancs, affaiblis par un rhume, et renforcer ainsi le système immunitaire fort. Les huiles essentielles de gingembre conviennent également très bien à la thérapie respiratoire en cas de congestion nasale et de rhumes.

7. Le gingembre réduit les douleurs musculaires

Source: VLADIMIR VK / Shutterstock.com

Beaucoup des effets déjà mentionnés du gingembre tels que l’amélioration de la digestion ou la prévention et le traitement rapide du rhume sont bien sûr également intéressants pour les sportifs. L’influence possible sur les globules blancs et donc le soutien du système immunitaire est également un aspect positif pour les athlètes. D’autre part, le gingembre est considéré comme étant d’une importance supplémentaire en ce qui concerne son utilisation dans le sport. Ainsi, l’effet analgésique et anti-inflammatoire doit être très bon pour traiter ou prévenir des douleurs musculaires ou des courbatures.

La prise de gingembre pendant quelques jours avant et après l’exercice s’est avérée efficace pour réduire les lésions musculaires mineures, mais elle ne prévient pas les douleurs musculaires sévères dues à un effort excessif. De plus, le gingembre est de plus en plus utilisé par les sportifs peu avant les compétitions pour profiter de l’effet relaxant sur le tube digestif . La sensibilité de l’estomac et des intestins est réduite, les problèmes gastro-intestinaux des coureurs sont considérablement réduits.